La légende de "yeux perçants"

 


 

  

 

 

La légende de "yeux perçants"
 


 


 

 

 

 

l'histoire commence dans les hautes montagnes du pays des indiens.

il y a un aire, "nid d'aigle" et dans ce nid fait de branches, de brindilles, d'herbes et de mousse, deux aigles magnifiques. le père s'appelle "bec tranchant"  , la mère s'appelle " longue plume" et dans le nid, trois oeufs.

 

Le temps venu, trois aiglons vont naître. Parmi les trois, un va nous intéresser, il s'appelle "yeux perçants". Il faut savoir que l'aigle est l'animal TOTEM, c'est a dire sacré pour les indiens. Il parle avec le vent et le vent, pour les indiens, c'est l'esprit du PERE.

 

Mais revenons à notre ami "yeux perçant", plus il grandit, plus il est fier de son père "bec tranchant" et ébloui par la beauté de sa mère "longue plume". Mais, ce qui le fascine le plus, c'est le vent, l'air sur lequel son père et sa mère s'appuient pour aller chercher la nourriture qui le fait grandir et devenir un jeune aigle plein de forces et de fierté. Enfin, il y a ses plumes, lisses et longues, il est fort et se dit que le jour de fendre l'air va arriver.

 

Et puis, ça y est, il plonge dans le vide, la terre, la "Mère". Des indiens fonce vers lui, son coeur frappe dans sa poitrine à tout rompre ; et soudain, il vole, fend l'air, dévie dans le vent, tourne et file vers le soleil "Le Grand Père" des indiens.

 

Pendant des jours, avec "bec tranchant" et ses frères, il va apprendre à perfectionner son vol, apprendre à chasser pour se nourrir. Il est devenu un grand aigle.

 

Les semaines passent et il devient de plus en plus fort, de plus en plus rapide, aussi fort et rapide que "bec tranchant" et pourtant "bec tranchant" continue de lui donner des conseils. "yeux perçants" est sur que les conseils, il n'en a plus besoin.

 

Alors il s'éloigne sans écouter "bec tranchant" qui lui dit dans le lointain : "Attention "yeux perçants" ! Père Vent est en colère, il va souffler trop fort, cache toi et attend".

 

Mais "yeux perçants" est très sur de pouvoir lutter, rien ne peut l'arrêter, il continu et "Père Vent" souffle, il continu et "Père Vent" tourne, il continu et l'effort devient trop grand, il lutte encore, mais c'est épuisant, ses ailes commencent à lui faire mal et soudain une rafale terrible le cloue au sol.

 

Sur la "Terre Mère", il est tombé presqu'insconcient, il est fragile et pense que peut-être, il va mourir. Le désespoir l'envahit quand soudain "Grand-Mère l'Eau" lui parle :

 

-"Pourquoi t'es tu battu contre le "Père Vent" yeux perçants"?

-Je suis un grand aigle et je doit dominer le vent répondit "yeux perçants".

-Pourquoi es-tu tombé sur mon ventre dit "Mère Terre" ?

-Je suis épuisé et n'arrive plus à voler dit "yeux perçants".

-Il te reste quoi ? lui demande "Grand-Père Soleil"

-Je crois que je je vais mourir, car je n'ai pas écouté les conseils prodigués par "bec tranchant", j'ai été trop fier et je mérite d'avoir été vaincu.

 

Le "GRAND ESPRIT" lui dit alors :

 

-Ne te bas pas contre tes amis, ils sont là pour t'aider.

-Bois de l'eau,

-Reprend des forces de la Terre,

-Réchauffe-toi des rayons du soleil.

 

"yeux perçants" sentit ses forces revenir et dans un effort s'envola et le "Père Vent" qui l'avait jeté à Terre le laissa s'appuyer sur lui.

Le souffle entra dans ses plumes et l'aida à monter, monter très haut, très très haut et là "yeux perçants" vit "bec tranchant" qui souriait.

 

"yeux perçants" avait comprit et il partit, accompagné de "bec tranchant" dans un vol magnifique qui le fit passer au-dessus des montagnes, des rivières et des grandes plaines.

 

 

IL AVAIT COMPRIT, IL AVAIT COMPRIT...

 

  De mon père le vieux bison

merci...

 




2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site